L’art au profit de la générosité

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Pierre Cardinal, Clea Reynolds et Céline Bérubé lors de la remise du chèque à la galerie. (Photo et texte par : Chloé-Anne Touma)

Le 25 novembre en avant-midi, à la veille du lancement de la guignolée d’Aux sources du Bassin de Chambly, l’organisme s’est vu remettre le chèque des dons amassés par La Galerie de Miss Rey au cours de trois combats artistiques organisés cette année par sa propriétaire.

Le montant du chèque, qui s’élève à 567,50 $, a été amassé grâce à la participation de nombreux artistes et citoyens lors d’événements initiés bénévolement par Clea Reynolds, propriétaire de la galerie.

« Sur l’avenue Bourgogne, on est tissés serrés! » – Pierre Cardinal

Les difficultés surmontées

 

« J’ai fait mes premiers art battles (combat artistiques) en 2019. C’est donc ma troisième saison. Avec la pandémie en 2020-2021, il a fallu tout réorganiser. Ça a créé de nouveaux défis. En temps normal, je faisais cela avec six artistes, et avec la distanciation imposée, ce nombre a été réduit à quatre, ce qui générait moins de dons. Lorsque moins de toiles sont créées, moins en sont vendues. »

En 2020, elle a tenu son tout premier combat artistique virtuel, puisque ce format se prêtait mieux au contexte sanitaire. « La performance de chaque artiste en action était alors diffusée en direct, tantôt à partir de son atelier, tantôt à son chalet, puis tantôt à l’extérieur, près du bassin! », se remémore Clea.

« J’admire tellement les gens qui ont relevé ce défi! », lance Céline Bérubé, présidente d’Aux sources du Bassin de Chambly. « C’est incroyable! Lorsque l’initiative est venue à mes oreilles, je me suis dit ‘‘quelle bonne idée!’’. Je salue l’ingéniosité de Clea, d’avoir pensé à ce genre d’événement et d’avoir, par la même occasion, redonné à la communauté. » Pour Pierre Cardinal, le vice-président, « L’entraide entre commerçants, ici, fonctionne très bien. Sur l’avenue Bourgogne, on est tissés serrés! », d’observer ce dernier.

« Ce que j’aime des combats artistiques, c’est que les visiteurs qui y viennent en profitent pour aller se chercher une crème glacée à côté, chez FG Chocolatiers. D’autres vont s’asseoir à la terrasse de la microbrasserie Délires et Délices pour une consommation. Ça rassemble dans le secteur tout en faisant rayonner un organisme à but non lucratif », constate Mme Reynolds.

 

*Pour en savoir plus à propos des combats Miss Rey’s Art Battles pour la saison 2022, veuillez communiquer avec Clea Reynolds.